Agenda-évènements

Le bio digesteur est une alternative pour un environnement sain. Les matières premières sont les bouses de vache et l’eau simple. Avec 360 000 F CFA, un ménage peut s’installer du gaz naturel. A Bouli, un village de la commune de Thiou dans la province du Yatenga, Sapoka l’expérimente. Mieux, elle a ouvert un restaurant. Une activité qui lui permet de subvenir à ses besoins, et à ceux de sa famille. Le jeudi 22 mars 2018, lefaso.net y a fait tour.

 

Energies renouvelables : Sawadogo Sapoka utilise le bio digesteur et transforme sa vie Bouli, c’est un village situé à l’Ouest de Ouahigouya, dans la région du Nord. 45 kilomètres séparent la ville de la bourgade. Ce jeudi 22 mars 2018, nous avons rendez-vous avec dame Sapoka. Agée de 35 ans, elle est bénéficiaire d’une installation de bio digesteur devant sa concession. Du dôme, le gaz est acheminé dans la maison de Sapoka. Au lieu qu’il serve uniquement à la cuisine, elle a innové. Elle a ouvert un restaurant dans le village. Ce jeudi, entre deux clients, elle nous souhaite la bienvenue. Des clients patientent. Elle s’affaire à les servir. Ils ont le choix entre le nescafé, le thé, le riz gras, les omelettes et les ignames. C’est du jamais vu dans cette lointaine contrée. « C’est ainsi ici chaque jour », nous murmure un fidèle, entre deux boules d’ignames. Il est visiblement satisfait.

A l’aide d’un briquet, elle allume son foyer et prépare son menu du jour. La nuit, ce même gaz lui procure de la lumière. Des lampes à mèches y sont connectées. Il suffit seulement d’appuyer sur l’interrupteur. Chaque mois, confesse-t-elle, elle engrange plus de 25 000 francs CFA. « Cela me permet de subvenir à mes besoins, de scolariser mes quatre enfants et soutenir mon époux dans les dépenses du ménage » explique-t-elle, l’air joyeuse. Elle poursuit : « avant, je n’avais aucune source de revenus. C’était la pauvreté, voire la misère. J’étais obligée de compter sur mon mari. Mais aujourd’hui, je peux dire que ça va. Des gens viennent de loin pour voir ce que je fais. » Son innovation séduit plus d’un. Son mari d’abord. C’est d’ailleurs lui qui lui apporte un coup de main pour ses besoins. La commune de Thoui dont relève son village salue son initiative.

Elle reçoit le prix de l’innovation de « Association Formation Développement Ruralité »(AFDR)

Le génie de Sapoka dépasse les frontières de son village. « Au départ, nous avons contribué pour que les ménages aient de l’énergie. Mais une fois installé, elle a utilisé non seulement pour sa cuisine, mais elle en fait une activité génératrice de revenus. Nous avons été séduits par son idée et nous lui avons attribué le prix de l’innovation au cours d’une de nos assemblées générales », explique Yves Sawadogo, coordonnateur de AFDR. Avec ce prix, ses clients ne mangent plus par terre, encore moins debout. AFDR, une association qui travaille pour la sécurité alimentaire l’a gratifiée de tables, de bancs, d’assiettes, de marmites, de cuillères et de fourchettes. Son tendre époux, lui a érigé deux hangars.

Mais comment fonctionne le bio digesteur

La technologie séduit plus d’un. Le système est simple. AFDR a contribué à la réalisation du projet. Zonou Seydou, animateur à AFDR explique le processus. « Il y a d’abord le bassin d’entrée. Chaque jour, le ménage déverse deux seaux délayés de bouses de vache avec de l’eau. Ensuite, le liquide coule dans le dôme. Il est hermétiquement fermé. Elle remplace la bouteille de gaz ordinaire. Le gaz est ainsi fabriqué ». Les deux seaux liquides de bouses produisent 8 à 16 m³ de gaz. Le reste de bouse de vache continue dans un autre puits. C’est la bassine de sortie. Après, les déchets sont reversés dans des fosses. Mais du dôme à la maison, il y a le piège à eau. Quand il y a de l’eau dans le gaz, une aiguille installée dans la maison tourne. On desserre donc le piège et l’eau s’échappe.

La technologie ne fournit pas que le gaz. Les résidus qui se trouvent dans la fosse de sortie sont toujours utilisables. Ainsi, ils servent à la fabrication des asticots pour la nourriture de la volaille et des poissons. Ces mêmes déchets peuvent être réutilisés pour nourrir les vaches. Une fois dans la fosse, c’est de l’engrais. Rien donc ne se perd, tout se transforme comme le dit Antoine Lavoisier. Ce gaz est propre, ne pollue pas l’environnement.

Son importance appelle à sa vulgarisation

Le bio digesteur parait simple. Mais en réalité, il nécessite un investissement d’au moins 360 000 F CFA pour la construction du système. En plus, il faut disposer des bœufs. Or, le niveau socioéconomique de certains ménages fait qu’ils ne peuvent en bénéficier. Néanmoins, dans certaines zones d’intensité d’élevage, les bouses de vache se perdent dans les brousses. Vu l’importance du bio digesteur, il serait judicieux de le vulgariser, voire trouver des moyens pour recharger les bouteilles de gaz.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

ASSOCIATION                                                              FORMATION

 

DEVELOPPEMENT                                                                     RURALITE

   A.F.D.R

       CHEVALIER DE L’ORDRE DU MERITE BURKINABE

BP : 394

   Tel : 24-55-31-53

Avenue de Banfora

Rue : 13-58

Porte : N° 118                       web: www.afdr-burkina.org

OUAHIGOUYA     E   mail : assofdr@fyahoo.fr. bf  Récépisé N° 2001-10/MATD/HC/SG/DAAP/D du Mai 2001

 

STATUTS

 

Préambule

Le Burkina Faso est un pays agricole arriéré à près de 70% d’analphabètes. C’est un pays   sous développé, d’hospitalité légendaire, de grands travailleurs dont la nature ne leur est pas favorable. Cela a favorisé la fuite des forces productives vers les grands centres vidant ainsi les villages de leurs bras valides. La situation est de même pour l’ensemble de notre pays avec   un exode rural massif des jeunes vers les pays voisins et les centres urbains. Malgré ces conditions difficiles, les populations développent des initiatives avec la participation effective de toutes les couches sociales et forces vives. C’est ainsi qu’aujourd’hui, « l’Association-Formation-Développement-Ruralité (AFDR)» se veut être une alternative pour le développement intégré de notre pays, le Burkina Faso.

 

TITRE 1 : CONSTITUTION –DENOMINATION –OBJECTIFS –DUREE -SIEGE

Article 1 : Constitution -Dénomination

Conformément à la loi N°064-2015/CNT du 20 octobre de la même année, portant liberté d’association, il est constitué entre les signataires des présents statuts une association dénommée« l’Association-Formation-Développement-Ruralité (AFDR)»

 

 

 

 

 

Article 2 : Durée -Siège

La durée de la vie de l’association est illimitée. Son siège est à Tangaye province du Yatenga (Burkina Faso). Le sigle de l’association est : A.F.D.R. Le siège peut être transféré en tout lieu sur le territoire régional sur décision de l’assemblée générale.

Dans ce cas, la demande d’agrément sera adressée au Ministre en charge des libertés publiques.

 

Article 3 :

L’Association-Formation-Développement-Ruralité (AFDR)» s’adresse à toute personne physique ou morale partageant les idéaux et les textes de l’association.

 

Article  4 : Objectifs

  • Promouvoir une agriculture durable pour l’atteinte de la souveraineté alimentaire ;
  • Renforcer les capacités de résilience des populations ;
  • Faciliter l’accès à l’énergie, à l’éducation , à l’hygiène et à l’assainissement des populations vulnérables;
  • Lutter contre la désertification ;
  • Promouvoir le genre à travers toutes les activités initiées;
  • Contribuer au développement économique, social et culturel de sa zone d’intervention ;

 

  • Toutes les activités pouvant concourir au mieux être des populations et en conformité avec la morale et l’éthique pourraient être entreprises.

L’AFDR est guidée dans sa dynamique de développement humain durable par des principes qu’elle s’est fixée. Il s’agit de :

  • Appliquer le principe d’égalité et de non-discrimination ethnique, d’origine sociale ou religieuse entre ses membres ;
  • Appliquer la tolérance zéro en matière d’abus sexuel, de corruption et de toute pratique portant atteinte à la dignité humaine ;
  • Conserver un caractère apolitique ;
  • Respecter le principe de solidarité, de fraternité et de patriotisme ;
  • Assurer la liberté d’expression, encourager les initiatives et promouvoir la démocratie interne ;
  • S’engager fermement aux côtes des couches vulnérables ;
  • S’affilier à toute association nationale et / ou internationale pouvant l’aider à atteindre ses objectifs.

 

 

 

TITRE 2 : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT

Article 5 : Les Instances et les Organes

Les organes de l ’Association Formation Développement Ruralité sont :

  • L’Assemblée Générale ;
  • Le Conseil d’Administration ;
  • Le Bureau Exécutif.       Article 6 :   Ils se réunissent en Assemblée générale ordinaire une fois par an et extraordinaire chaque fois que de besoin.

 

    • L’assemblée générale est compétente pour :
    • L’assemblée générale est l’instance suprême de l’AFDR. Elle regroupe tous les membres.
    •  
  • Définir les options, les politiques et les lignes directrices de l’association ;
  • Elire les membres du bureau exécutif, les commissaires aux comptes ;
  • Désigner le Directeur Exécutif ;
  • Approuver les rapports d’activités narratifs et financiers ;
  • Adopter les programmes activités annuels,
  • Fixer les cotisations ;
  • Désigner des membres d’honneurs ;
  • Décider de l’adhésion ou de l’exclusion de membre sur proposition du bureau exécutif ;
  • Adopter et/ou modifier le règlement intérieur et les statuts ;Articles 7 :

 

    • Le bureau exécutif est chargé d’appliquer les décisions et les politiques de l’association. Il veille au fonctionnement des activités. Il instruit, contrôle et évalue la Direction Exécutive. Il est élu en Assemblée Générale pour deux (02) ans renouvelables une seule fois consécutivement. Il comprend onze (11) membres. Sa composition est la suivante :
  • 01 Président ;
  • 01 Vice-président ;
  • 01 Secrétaire Général ;
  • 01 Secrétaire Général Adjoint ;
  • 01 Trésorier Général ;
  • 01 Secrétaire à l’éducation ;
  • 01 Secrétaire à la sécurité alimentaire ;
  • 01 Secrétaire adjointe à la sécurité alimentaire ;
  • 01 Secrétaire à l’Egalité Femme Homme ;
  • 01 Secrétaire à la formation ;
  • 01 Secrétaire adjointe à la formationLe Président désigne ses conseillers spéciaux.Article 8 :

 

    • La Direction Exécutive reçoit ses instructions du bureau exécutif. Elle est composée du personnel administratif et financier chargé de l’exécution des projets et programmes.
    •      Les attributions des membres du bureau exécutif sont définies par le règlement intérieur.
  • Président Exécutif ;
  • Gestionnaire ;
  • Secrétaire General ;
  • Les responsables de la cellule Education, de la cellule Sécurité Alimentaire et de la cellule Organisationnelle et appui institutionnel et   les coordonnateurs des projets ainsi que les autres cadres employés.

 

 

Article 9 :

Deux commissaires aux comptes indépendants sont élus pour une durée d’une année pour vérifier et contrôler la comptabilité de l’Association F.D.R. Chaque opération de contrôle sera sanctionnée d’un rapport.

 

Article 10 :

Le bureau exécutif se réunit une fois tous les 2 mois et chaque fois que de besoin.

 

Article 11 :

Chaque activité ou projet de l’Association F.D.R sera mise en œuvre par la Direction Exécutive. Certaines activités peuvent être éventuellement gérées par des cellules de gestion.

 

Article 12 :

Les cellules de gestion sont placées sous l’autorité de la Direction Exécutive.

TITRE 3 : ADHESION – RETRAIT

Article 13 :

Peut être membre de l’Association Formation Développement Ruralité (AFDR) toute personne physique ou morale acceptant les textes de base et ayant adressé une demande écrite au Conseil d’Administration.

L’adhésion ne peut être définitive qu’après acquittement des frais d’adhésion de deux mille (2 000) francs par membre.

 

Articles 14 :

Les membres de l’association sont les membres d’honneurs, les membres actifs. Ce sont les membres actifs   qui font la vie de l’organisation.

 

Article 15 :

La qualité de membre cesse avec le décès ou la démission après une lettre adressée au bureau executif qui en statuera après avis de l’assemblée générale. Il y a aussi la radiation après une faute grave.

 

TITRE 4 : DROIT ET DEVOIRS

Article 16 :

Tout membre actif doit participer effectivement à la vie de l’association, s’acquitter régulièrement de ses cotisations soit (02) deux mille francs par an. Le droit de vote est reconnu aux membres à jour de leurs devoirs financiers, de participer aux activités, d’accéder à toute information sur la vie de l’association.

 

TITRE 5 : RESSOURCES – GESTION

Article 17 :

Les ressources de l’association proviennent des cotisations, des droits d’adhésion, des produits de ses manifestations, des subventions.

L’association peut recevoir des legs, aides extérieures provenant de particulier, d’Etat, d’ONG, et/ou des pays amis, des autres groupes et associations.

 

Article 18 :

L’association par le canal du bureau executif à travers la Direction Exécutive assure une gestion saine des ressources qui lui sont allouées et présente les rapports financiers à l’assemblée générale et aux partenaires.

Articles 19 :

Les fonds de l’association sont placés dans des institutions et/ou établissements financiers de la place proposés par la Direction Exécutive et proposé par le Conseil d’Administration et approuvé par le bureau exécutif ou l’AG.

 

TITRE 6 : AMENDEMENT ET DISSOLUTION

Article 20 :

Les textes de l’association ne peuvent être amendés qu’en Assemblée Générale sur proposition du bureau exécutif.

 

Article 21 :

La dissolution de l’Association F.D.R ne peut être prononcée que par l’Assemblée Générale ou par les ¾ des membres à jour de leur cotisation. Elle se fera   en référence aux dispositions statutaires et des lois en vigueur.

 

Article 22 :

En cas de dissolution, les biens de l’Association Formation Développement Ruralité (AFDR) seront remis à une association poursuivant les mêmes buts, désignée par l’assemblée générale et une correspondance sera adressée aux autorités compétentes.

 

TITRE 7 : LE REGLEMENT INTERIEUR

Article 23 :

Un règlement intérieur adopté en Assemblée Générale définit et régit le fonctionnement de l’Association Formation Développement Ruralité (AFDR)

 

Article 24 :

La Direction Exécutive procédera à l’accomplissement des formalités relatives à la reconnaissance et à la publication des actes conformément aux lois en vigueur.

 

 

 

 

 

Adopté en Assemblée Générale ordinaire

Tangaye, le 30 janvier 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   La Présidente                                                                                  Le secrétaire Général

 

 

 

Mme ZONO Limata                                                                       ZIDA Rasmané

 

 

 

  • 1
  • 2